évaluation des risques professionnels

En quoi consiste l’évaluation des risques professionnels ?

Le milieu professionnel doit respecter certaines règles de sécurité et de santé pour tous les employés. Toutefois, il arrive que certaines circonstances, ou encore certains équipements nuisent à la santé physique ou mentale des salariés. C’est pourquoi la loi oblige toute entreprise ou plus précisément tout employeur à effectuer annuellement une EvRP. Malgré le fait que ce soit une démarche importante, voire imposée par la loi du travail, certains ne connaissent pas encore son intérêt ni même en quoi elle consiste. C’est ce que vous allez découvrir dans les quelques lignes qui vont suivre.

À propos de l’évaluation des risques

Qu’est-ce que la démarche EvRP ?

Pour commencer, l’évaluation des risques consiste à identifier les risques que peuvent rencontrer les salariés dans son entreprise. Ensuite, elle doit classer les risques qui ont été identifiés afin de mettre en place des actions de prévention pertinentes et adaptées non seulement à la situation, mais également aux employés. Cette prévention des risques professionnels se base surtout en matière de santé et de sécurité des salariés.

Il s’agit donc d’une du point de départ en vue de constituer une prévention adéquate à l’entreprise. L’évaluation peut non seulement couvrir le plan technique, humain, mais également organisationnel.

Le résultat de cette évaluation doit être formulé dans ce qu’on appelle « document unique » ou DUERP ou Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels. Il s’agit d’un document unique de sécurité qui peut être mis à la disposition de toutes les personnes concernées telles que les salariés, les délégués du personnel, les agents des services de prévention, les inspecteurs du travail ainsi que les membres du CHSCT.

Il est également important de souligner que cette évaluation doit se faire régulièrement ou plus précisément tous les ans.

Quels sont les intérêts d’une telle évaluation ?

La pratique d’une EvRP au sein d’une société est imposée par loi. Elle est sous l’entière responsabilité de l’employeur et fait même partie de ses obligations générales. Elle est considérée comme étant la source première du progrès de l’entreprise, car elle s’avère très utile pour l’amélioration du fonctionnement de l’entreprise.

Au fait, il faut savoir que protéger les salariés en termes de sécurité et de santé équivaut à garantir le bon fonctionnement de l’entreprise. En effet, un salarié travaillant dans un milieu sain et sécurisé garantit une meilleure production. Ce qui revient à dire que l’évaluation des risques physiques et des risques psychosociaux au travail permet donc une évolution de la société.

Les principes de l’évaluation

Cette évaluation repose sur trois principes. D’abord, il faut un engagement venant de l’employeur. Cet engagement se traduit par la volonté de réaliser l’évaluation en définissant les objectifs ainsi que les modalités à suivre dans la démarche. Vient aussi le choix des outils, car bien qu’il y ait un guide dans le processus d’évaluation, il faut choisir des outils adaptés à l’entreprise en prenant en compte sa taille, son activité ou bien d’autres encore.

Chaque société peut solliciter une aide extérieure pour effectuer cette évaluation, mais devrait néanmoins être autonome afin de rester maitre des décisions de prévention. Enfin, comme toute procédure, il faut une finalité. Il s’agit donc d’exécuter les décisions issues de l’évaluation.

Les démarches d’une évaluation

La préparation

Avant d’entamer les différentes étapes d’évaluation, il faut une préparation au préalable pour définir le cadre de l’environnement. En ce sens, il faut définir la personne qui aura la charge de piloter la démarche, l’unité de travail sur lequel il faut intervenir, les outils ainsi que les moyens financiers.

L’identification des risques

Dans ce processus, il faut mettre en évidence les équipements, les produits chimiques qui peuvent nuire à la santé et à la sécurité des salariés pendant l’exercice de leurs fonctions. Il peut même s’agir des horaires de travail non respectés par exemple. En d’autres termes, tous les éléments qui peuvent causer des risques psychosociaux ou RPS ou encore des risques physiques à l’employé doivent être pris en compte.

Ensuite, il faut procéder à l’analyse des conditions auxquelles les salariés sont exposés. Cela peut se faire par une vérification des conditions au terme du contrat de travail de l’employé.

Le classement des risques

Il s’agit d’une étape très importante, car il permet de définir les plans d’action à mettre en place pour prévenir les risques professionnels. À cet effet, il sera possible de définir les priorités.

La proposition d’action de prévention

Une fois que les risques seront déterminés, il sera plus facile de définir les actions de préventions des risques professionnels. Ces actions seront sous la responsabilité du chef de l’entreprise.