régie la sanction

Comment est régie la sanction dans le lieu du travail selon l’article L1332-2 ?

L’article L 1332-2 du Code du travail concerne les garanties de procédure que doit respecter un chef d’entreprise. Cet article régit la sanction dans le lieu de travail : mise à pied, mesures conservatoires ou sanction disciplinaire.

Définition de la mise à pied disciplinaire

L’employeur dispose de plusieurs garanties de procédure disciplinaire pour punir le salarié qui commet une faute dans l’exécution de son travail. Parmi les catégories de mise à pied disciplinaire figurent l’avertissement, le blâme ou la mise à pied voire le licenciement. D’après l’article L 1331-1 du Code du travail, une sanction disciplinaire représente toutes les mesures autres que les observations verbales appliquées à la suite d’un agissement du salarié fautif. La liste des sanctions disciplinaires applicables dans le droit d’une société est normalement inscrite dans le règlement intérieur de la société. L’application de la procédure se fait en convoquant l’employé fautif à un entretien préalable. Ce dernier peut se faire assister par une personne de son choix faisant partie du personnel de l’entreprise.

Déroulement de la sanction disciplinaire

La loi n’impose aucun délai entre la convocation et la tenue de l’entretien. Il faudra toutefois que le délai soit suffisant pour permettre aux salariés de préparer sa défense et se faire assister. Au cours du tête-à-tête, les dirigeants de la société doivent rappeler aux salariés le motif de la sanction qu’ils risquent d’avoir. Ils en profitent pour recueillir des explications du principal intéressé.

À l’issue de l’entretien, l’employeur notifie la sanction par lettre recommandée avec accusé de réception ou en remettant la lettre en main propre contre décharge. Notons que l’employeur n’a pas le droit de notifier la mise à pied moins d’un jour franc après l’entretien et plus d’un mois après le jour de l’entretien.

Détails de la Garantie des procédures

L’article L 1332-2 modifié par la Loi n°2012-387 du 22 mars 2012 art 48 renferme les règlements de la sanction dans le lieu du travail. Les garanties de procédure précisent entre autres que lorsqu’un employeur souhaite prendre des sanctions, il devra convoquer le salarié sauf si la pénalité envisagée est un avertissement ou une sanction similaire qui n’a pas d’incidence immédiate ou non sur la présence dans la société. La convocation du salarié pour un entretien individuel n’est pas nécessaire si la sanction encourue n’a pas d’incidence sur la fonction, la rémunération ou la carrière de l’employé sanctionné.

Articles similaires